Les arts divinatoires, entre science et croyance

By: La Lucarne et la NuitPublished: 4 months ago

272 views

2 Likes   0 Dislikes


Alors que l'astrologie est historiquement perçue en Inde ou en Chine comme une vraie science, qu'est-ce qu'elle produit comme comportement dans ces sociétés ? Quels sont les rapports entre l'astrologie et le pouvoir politique ?

Dans la culture indienne, les astrologues n’ont rien d’anecdotique, au contraire. Ils sont perçus comme des prédicateurs fiables, co-constructeurs d’une « science des lumières célestes » à laquelle beaucoup font appel pour apporter des solutions à des problème du quotidien.

En effet chaque famille a son astrologue attitré, et s’en remettre au «jyotishi», «le seigneur de la lumière», n’a rien d’exceptionnel.

Chaque étape importante est susceptible d’être confrontée à la réalité des astres: le mariage, les études, le business...

Comment comprendre que l’astrologie soit, aujourd’hui encore, aussi répandue? Comment comprendre que la modernité n’ait pas eu raison d’une activité considérée ailleurs comme une croyance irrationnelle et qu’elle ait conservé son statut de science ? Et d’ailleurs, que recouvre la pratique astrologique en inde ?

Nous nous intéresserons également aux pratiques de divination en Chine et à Taiwan où elles connaissent un regain inédit. Et enfin nous irons du côté de l’Iran où, là aussi, on cherche à connaitre son destin. Mais pour cela, on s’en remet à l’autorité suprême : Dieu.

Intervenants :
- Caterina Guenzi (maître de conférences à l'EHESS)
- Stéphanie Homola (Anthropologue, chercheure associé au Centre Chine-Corée-Japon de l’EHESS)
- Laetitia Fronval (Anthropologie, doctorante à l’EHESS, spécialiste de la pratique du fal en Iran)

Cycle : Superstitions (3/4) Les arts divinatoires, entre science et croyance (14.06.2017)

Related Videos